LES INVITÉS /

‹‹

Marie Vrinat-Nikolov

Ancienne élève de l’ENS de Sèvres et agrégée de Lettres classiques, Marie Vrinat est professeure des universités en langue et littérature bulgares et en théorie de la traduction littéraire, responsable du master de traduction littéraire à l’INaLCO.

Elle est l’auteur de manuels de bulgare, ainsi que de nombreux articles et ouvrages sur l’histoire de l’espace littéraire bulgare, l’histoire de la traduction en Bulgarie et la pensée de la traduction littéraire, dont  Miroir de l’altérité : la traduction (ELLUG, 2006) ; Histoire de la Bulgarie  (avec Georges Castellan, Armeline, 2007),  Shakespeare a mal aux dents : que traduit-on quand on traduit (avec Patrick Maurus, Presses de l’INaLCO, 2018. Elle a co-dirigé des ouvrages collectifs, tels que  Littératures de l’Europe médiane : après le choc de 1989  (avec Maria Delaperrière, IES, 2011) ;  L’extralittéraire  (avec Ivan Mladenov et Andrey Tashev, Boyan Penev/Paradigma, 2012) ;  Traduire la pluralité du texte littéraire  (avec Patrick Maurus et Mourad Yelles, L’Improviste , 2015),  Histoire de la traduction en Europe médiane  (avec Antoine Chalvin, Jean-Léon Muller et Katre Talviste, Presses universitaires de Rennes, 2019).

Traductrice littéraire, elle a traduit en français plusieurs écrivains bulgares, d’Ivan Vazov à Gueorgui Gospodinov (prix Jan-Michalski de littérature en 2016 pour Physique de la mélancolie) .

Son travail et sa contribution au rayonnement de la littérature bulgare ont été plusieurs fois récompensés.