LES ÉVÉNEMENTS /

›› ‹‹

Cinéma

LES LONGS ADIEUX DE KIRA MOURATOVA /

(1971, 1h34)

Un film d’une grande cinéaste récemment redécouverte en France, produit par le Studio cinématographique d’Odessa.
Présenté par Yevhen Golubenko, mari de la réalisatrice, et la critique Eugénie Zvonkine.

Une femme vit seule avec son fils adolescent, qu’elle traite comme un enfant. Après un été passé dans le Caucase auprès de son père, Sacha exprime le désir d’aller vivre chez ce dernier, au grand désarroi de sa mère.

Née d’un père russe et d’une mère roumaine en 1934, Kira Mouratova étudie à l’Institut soviétique du cinéma, le VGIK, puis s’installe à Odessa. Très tôt, la liberté et la radicalité esthétique de ses films lui valent des démêlés avec la censure. « Mis sur l’étagère », ceux-ci n’ont été redécouverts et célébrés par le cinéma mondial qu’au moment de la Perestroïka.

Esprit indépendant, Mouratova a toujours refusé toute forme de récupération idéologique de son travail. Ses films ont su poser un regard intransigeant sur le monde contemporain. Son style s’impose d’emblée : une vraie liberté de ton, une narration déconstruite à travers une série de flash-back et une franche prédilection pour le décadrage, une mise en scène qui sait être vertigineuse même entre quatre murs ; une tension permanente entre réel et théâtralité. — Eugénie Zvonkine

Cinéma


14h15

sam. 26 novembre


Christine Cinéma Club

4, rue Christine
75006 Paris